Voilà un débat qui dure depuis plusieurs années, faire ou non dégriffer son chat. Par curiosité, faites une recherche sur le Web, vous verrez que les réactions sont assez vives, alors que certaines personnes ne jurent que par le dégriffage, alors que d’autres parlent de mutilation.Degriffe ou non Doit on faire dégriffer son chat?Le dégriffage s’appelle en réalité l’onyxectomie. Certains pays l’on rendu illégale, mais au Québec, elle est encore possible. Faire dégriffer son chat est sans aucun doute un choix personnel. Un chat d’appartement pourra bien s’en accommoder, mais si vous souhaitez laisser votre chat aller faire des excursions à l’extérieur, il est préférable de lui laisser ses griffes, car ce sera un de ses moyens de défense.

Un chaton, et même un adulte, cherchera à « faire ses griffes » sur des objets, comme les rideaux, fauteuils, tables ou autres. Aussi, ils peuvent nous griffer accidentellement, ce qui pourrait causer des accidents fâcheux, notamment auprès de jeunes enfants.

Si vous choisissez de faire retirer les griffes de votre chat, sachez que cela peut se faire dès sa septième semaine de vie. En fait, plus l’opération est faite à un jeune âge, plus rapidement le chaton récupérera et guérira.

Maintenant, doit-on faire dégriffer les quatre pattes ou seulement les pattes avant? Encore là, évaluez vos préférences. Certains vétérinaires peuvent recommander de ne faire que les pattes avant, d’autres suggéreront les quatre. Discutez-en avec votre vétérinaire pour mieux prendre votre décision.

En quoi consiste la chirurgie?

Le dégriffage se fait toujours sous anesthésie générale. L’animal ne ressent donc aucune douleur durant l’intervention. Souvent, les propriétaires en profitent également pour faire faire la stérilisation de leur animal, ce qui permet de ne faire qu’une seule anesthésie.

Cette intervention permet de retirer complètement la griffe de la patte, et le tout est refermé par une colle chirurgicale. Des bandages seront placés sur le bout des pattes pour les premiers moments, afin d’éviter les saignements et des chocs douloureux accidentels. Habituellement, après 24 heures, les bandages sont retirés, mais la colle chirurgicale demeure en place. L’animal est tout de même gardé au repos et devrait éviter le gravier dans la litière pour les premières semaines pour permettre une meilleure guérison.

Sachez toutefois que le dégriffage ne consiste pas seulement à enlever la griffe du chat, mais aussi à l’amputation d’une petite partie de chaque doigt. Comme toute chirurgie, elle ne doit pas être prise à la légère. En Europe, il est maintenant interdit de faire dégriffer son chat, tout comme il est maintenant illégal de faire couper les oreilles ou la queue de son chien.

Une alternative à la chirurgie

Sachez que le dégriffage n’est pas la seule solution pour évitez les accidents ou encore sauvez vos meubles, rideaux et autres objets de votre maison.

Il existe maintenant ce qu’on appelle des « protège-griffes », comme sur ce site (https://www.griffemasquee.com/fr/). Il s’agit que petites enveloppes de caoutchouc que l’on installe sur les griffes des chats ou des chiens. Une colle spéciale permet de les garder bien en place pendant près de deux mois. Il s’agit d’un produit sans danger, non toxique et totalement inoffensif, offert dans différentes grandeurs. De cette façon, votre chat conservera ses griffes, sans pour autant causer des dommages autour de lui. De plus, vous pouvez même choisir de mettre un peu de couleur sur les griffes de votre animal, si vous souhaitez un peu de fantaisie.

Ce produit peut aussi être utile pour les animaux qui ont des allergies de peau, des blessures ou autres problèmes et qui ont tendance à se gratter. Le contact direct avec la griffe sera évité, et les plaies ne s’aggraveront pas.

Rappelez-vous qu’il vous faudra couper régulièrement les griffes de votre animal pour éviter qu’elles deviennent trop longues. Vous pouvez le faire vous-même ou avoir recours à un professionnel.

Crédit photo : FreedigitalPhotos.net